Engagement – Un accès au soin proche de chez vous

L’écologie, c’est prendre en compte la santé de nos concitoyen.ne.s et garantir un accès de proximité aux soins. Notre ville, plutôt bien dotée en équipement de santé et de soins, montre cependant une répartition inégale selon les quartiers. Certaines populations n’ont pas les mêmes accès aux soins, notamment au sein des quartiers dits “ prioritaires ”.

# Des maisons de santé pluridisciplinaires

Nous envisageons d’aider à la création de 3 nouvelles maisons de santé pluridisciplinaires, en priorité sur Châtillon, Croix-Rouge et le secteur Europe/Epinettes dans le cadre du prochain Contrat Local de Santé.

Pour venir en aide aux jeunes en détresse le plus précocement possible, nous développerons également d’autres « points écoute jeunes » au plus proche de la population. Ces lieux d’accueil permettront d’écouter les jeunes et leurs parents confrontés à de la souffrance psychique, d’apporter une aide psychologique par des réponses adaptées, de dénouer des situations de crise et d’assurer une orientation vers un dispositif spécialisé de soins si nécessaire.

# L’activité sportive, notre meilleur atout santé 

La santé passe aussi par l’activité physique et sportive. Nous participerons à la promotion de l’activité sportive de différentes manières : 

  • par l’amélioration des pistes cyclables, 
  • par le développement de sections sportives adaptées pour un public sédentaire dans les clubs sportifs, 
  • par la prise en charge multiprofessionnelle des enfants en surpoids par l’intermédiaire des futures maisons de santé pluridisciplinaires incluant des éducateur.rice.s sportif.ve.s.

Nous proposons également que la collectivité prenne en charge financièrement l’inscription des activités sportives de ses habitant.e.s sur ordonnance d’un médecin.

# Introduire les animaux dans le processus de soins

Nous soutiendrons et encouragerons les EHPAD et les centres de soins qui font entrer les animaux en leurs murs, pour améliorer et embellir le quotidien des usagers.

Engagement – Agir sur la qualité de l’air et de l’eau

Notre santé dépend aussi de la qualité de l’air que nous respirons. Reims fait partie des villes les plus polluées de France et a été épinglée par la cour de justice européenne dernièrement. Le secteur de la coulée verte où vont se ressourcer les sportif.ve.s et familles et qui se situe le long de la traversée urbaine est la zone la plus polluée de Reims. 

# Transformer la traversée urbaine en boulevard urbain 

Nous agirons sur la traversée urbaine qui génère une pollution très importante, en demandant à l’Etat et la SANEF de réduire une voie de part et d’autre pour y développer un bus à haut niveau de service. La vitesse de la traversée urbaine sera réduite à 70 km/h, puis à 50 km/h. C’est la vitesse d’un boulevard urbain. 

# Un programme de surveillance et de recherche sur la qualité de l’air

Nous lancerons un programme de surveillance et de recherche avec l’université sur la qualité de l’air et ses impacts sur la santé de la population, en prenant en compte également les produits agricoles et viticoles épandus à proximité.

Nous développerons une information quotidienne des habitant.e.s sur la qualité de l’air par des panneaux d’information urbains, en lien avec ATMO Grand Est. 

# Améliorer la qualité de l’eau

Notre santé, c’est aussi la qualité de l’eau. L’eau de notre territoire, captée à proximité, est très dégradée, fortement polluée par des pesticides de synthèse qui dépassent régulièrement les seuils autorisés. Nous voulons lutter contre ces pollutions et favoriser l’infiltration naturelle de l’eau à la source grâce à des sols filtrants davantage protégés : l’objectif est le zéro pesticide dans nos sols et dans notre eau.